ER1 : Réveil

Septembre 20ER1 : Réveil, vue d'exposition. Artistes : Anaïs Bernard, Clément Morin, Joachim Biehler14 : exposition “ER1 : Réveil”

Conception et production : commissariat, scénographie, médiation. Nous avons recyclé les matériaux présents sur le lieu pour créer une scénographie qui prenne en compte toutes ses caractéristiques. Le contraste dans la texture des matériaux et le mouvement de l’installation avec le local, pluri-centenaire, crée une dynamique qui invite le visiteur à regarder autrement ce qui l’entoure.

Texte d’intention commissariale

Un local abandonné est un trou noir, une fraction de trottoir de silence, d’absence d’éclairage ; une zone d’insensibilité où le passant accélère le pas. Au 23 rue du Change, en 2 ans d’inactivité un espace de 50m² s’est vu emmuré derrière plusieurs générations d’affiches. Aujourd’hui la lumière revient dans ce lieu, ressoudant les flancs d’un accroc dans la trame de la cité.

Le bienveillant mécénat de son propriétaire nous permettant de vous présenter ce lieu aux premières heures de son réveil, c’est avec plaisir que nous avons exploré son potentiel culturel en l’investissant le temps d’une exposition.

Laboratoire en effervescence pendant plusieurs semaines, une scénographie y a été développée et le local accueille les œuvres de jeunes artistes sur le thème du Réveil.

Le corps humain

Le soi rêvé ou cauchemardé, dans un sommeil profond ou un songe éveillé, face au quotidien consistant qui nous entoure : le réveil est la zone grise entre deux états sur lesquels l’humain s’interroge sans cesse. Archiver, mesurer, enregistrer, doucement ou violemment, les artistes retranscrivent ici le moment de la transition et nos gestes pour la retarder ou l’accélérer.
Joachim Biehler, Camille Galloy & Doriane Larreta, Jennifer Gaspard, Julien Matoska, Clément Morin, Louis Picard

La ville

Bâtiments, réseaux, habitants, parcs, qui s’étirent et se réveillent dans un rythme singulier et collectif. Les bruits qui reviennent, la lumière qui change, les mouvements qui s’accentuent constituent la rumeur de la ville qui se réveille. Chaque bâtiment, chaque individu y est soumis. Aujourd’hui dans ce local nous amenons, tous ensemble, bruit, lumière et mouvement.
Arthur Debert, Élise Hug, Ivan Lopez & Betty Biedermann

La forme

Les artistes explorent le sens sous-jacent de la forme, qui affleure à la surface du matériau. L’histoire est encore inscrite dans la matière, mais pour combien de temps ? En immortalisant les mues, les formes et les légendes, les artistes réactivent un lien historique équivoque que chaque visiteur interprétera différemment.
Anaïs Bernard, Joachim Biehler, Luc Dufrène, Julien Matoska

Artistes

Anaïs Bernard
Betty Biedermann & Ivan Lopez
Joachim Biehler
Arthur Debert
Luc Dufrène
Elise Hug
Camille Galloy & Doriane Larreta
Jennifer Gaspard
Julien Matoska
Clément Morin
Louis Picard

 Les vues d’exposition sont de Luc Dufrène.